KITS AUTOCONSOMMATION

Produisez et devenez acteur de votre consommation



Le statut de producteur d’électricité en France

En France, installer des panneaux solaires sur son habitation ou sur un bâtiment (industriel, agricole) est envisageable de trois manières :

  • La première, en revente totale au distributeur historique ou autre distributeur
  • La deuxième, en autoconsommation
    • Cette dernière comporte des variantes : stockage batterie, vente surplus
  • La troisième en site autonome non-raccordé au réseau. Ce point n'est pas l'objet de cette présentation. Vous trouverez plus d'infos sur ce sujet dans notre guide d'installation pour sites isolés

Comparatif des deux solutions

Dans les deux cas, les temps de retour sur investissement sont donnés à titre indicatif. Ils sont calculés pour un ensoleillement optimal sans masques avec un gisement solaire de 1300kWh/kWc qui correspond à un climat méditerranéen. Pour approfondir les temps de retour sur investissement voir la rubrique dédiée

La revente totale à EDF :

Dans cette configuration, la totalité de l'énergie est vendue sur le réseau public en amont du compteur de consommation et l'installation nécessite un point de livraison spécifique (un compteur électrique dédié à votre production).

Inconvénients

  • Mode de pose en intégré bâti obligatoire pour bénéficier du meilleur tarif de rachat. Ce mode de pose nécessite la dépose des tuiles et la mise en place de systèmes d’étanchéité différents qui sont souvent moins efficaces (BAC PEHD, Solin, etc...) que des tuiles traditionnelles.
  • Coût du raccordement important
  • Coût de l’installation moins compétitif (mode de pose) soit environ ~3,5€/Wc pour une installation de 3kWc et ~2,5€/Wc pour une installation de 9kWc

Avantages

  • Chaque kWh produit est revendu, le temps d’amortissement est prédictible et calculable dès l’achat car le tarif est fixé sur une durée longue.
  • Temps de retour sur investissement moyen de 13 à 15 ans


L’autoconsommation

En autoconsommation, l'énergie est injectée dans le réseau électrique privé de l'utilisateur, en aval de son compteur électrique.

Inconvénients

  • Taux de retour sur investissement proportionnel à l’optimisation de la consommation pendant les heures de production, car chaque kWh produit non consommé est définitivement perdu...

Avantages

  • Coût de l’installation plus compétitif ~1,5 à 2,5€/Wc
  • Temps de retour sur investissement sujet à évolution avec l’augmentation du coût de l’électricité en France qui est actuellement l’un des moins chers d’Europe temps de retour actuel sur investissement de 15 à 16 ans (avec consommation optimisée)
  • Les futures aides de l’état permettront de réduire considérablement le temps de retour sur investissement <5 ans
  • Mode de pose "libre" en surimposition toiture (pas de détuilage) ou "à côté" pergola, ombrière...
  • Valorisation de la classe énergétique d’une maison (A, B, C), plus value sur vente immobilière.
  • Démarche écologique

Les aides de l’état

Actuellement, il n’y a pas d’aide ni de subvention de l’État cependant, un projet de loi est actuellement à l’étude : il faudra encore attendre les décrets d'application de la loi, ainsi que les arrêtés tarifaires correspondants, dans les semaines qui viennent, pour voir vraiment le marché décoller. Selon les premières versions des arrêtés tarifaires, les (petites) installations en autoconsommation bénéficieraient d'une prime à l'investissement de 800 € par kWc installé, soit jusqu'à 2400 € pour une installation de 3 kWc, à payer sur cinq ans. Et le tarif de revente du surplus serait réduit à 6 c€/kWh ce qui rendrait l’autoconsommation une opération écologiquement et financièrement intéressante.

Quels temps de retours ?

Pour une orientation plein sud à 30° en effaçage de la consommation résiduelle, chaque projet doit faire l’objet d’une étude approfondie, car dans certains cas l’autoconsommation n’apporte qu’un faible retour sur investissement.

Les temps de retours mentionnées dans le tableau ci-dessous doivent être perçus comme des indicateur de pertinence et performance et non comme des informations contractuelles.

Gisement solaire Production plein sud sans masque à 35° Coût de l’installation réalisée par un professionnel pour 1kWc Installation réalisée par un particulier pour 1kWc Économie annuelle pour une autoconsommation totale Temps de retour solution clé en main Temps de retour kit à poser
NORD, NORD EST 900 kWh/an 2 500€ (soit 2,5€/Wc) 1 500€ (soit 1,5€/Wc) 140€/an 17,8 ans 10,7 ans
NORD OUEST, CENTRE 1 050 kWh/an 2 500€ (soit 2,5€/Wc) 1 500€ (soit 1,5€/Wc) 164€/an 15,3 ans 9,2 ans
SUD OUEST, RHONE ALPES 1 150 kWh/an 2 500€ (soit 2,5€/Wc) 1 500€ (soit 1,5€/Wc) 179€/an 14 ans 8,4 ans
BASSIN MEDITERRANEEN 1 200 kWh/an 2 500€ (soit 2,5€/Wc) 1 500€ (soit 1,5€/Wc) 202€/an 12,3 ans 7,4 ans



Les calculs présentés ci-dessus ne prennent pas en compte l’augmentation des tarifs des distributeurs compensés partiellement par l’inflation et ne prennent également pas en compte la baisse de rendement des panneaux solaires. Ces deux facteurs se compensent…

Le temps de retours sont calculés pour une consommation totale de l’énergie produite si uniquement 80% de l’énergie produite est consommée, alors le temps de retour sur investissement sera augmenté de même dans le cas d’orientations non optimisées.

Attention lorsque le retour sur investissement dépasse 15 ans car alors les incertitudes deviennent importantes. L'onduleur peut nécessiter un remplacement, les modules doivent être nettoyés, et surtout, le tarif auquel est valorisé l'énergie peut avoir changé de manière significative.

Un autre calcul qui peut être fait est le suivant :

Un kWc coute 2 500 € et va produire sur 25 ans de durée de vie 25 000kWh en moyenne en France (1 000kW/h) dans des conditions optimales (orientation, inclinaison), le coût du kWh sera alors de 10c€/kWh soit moins cher que le coût du kWh actuel.
Bien sûr, il s’agit d’une approche différente, mais nous préférons toujours parler de temps de retour sur investissement lors de nos calculs.

La réglementation en France

En France, il faudra déclarer la présence d’un appareil de production d’électricité raccordé au réseau de distribution électrique. Cette déclaration est gratuite, elle va permettre au gestionnaire du réseau de vérifier et pouvoir attester que les équipements installés sont bien aux normes en vigueur notamment la DIN VDE 0126-1-1 qui régie les onduleurs connectés réseau en France.

Les choix techniques

Quel matériel choisir, nos conseils de professionnels :

Panneaux solaires

Si vous ne manquez pas de place, il est préconisé de prendre des panneaux solaires photovoltaïques polycristallins, ces derniers représentent actuellement le meilleur rapport qualité-prix du marché. Les prix actuels sont, en plus, relativement faibles. Les panneaux solaires peuvent être soit d’origine européenne (plus cher), soit d’origine asiatique. Bien que les panneaux asiatiques bénéficient d’une mauvaise réputation, ils restent de très bonne qualité à condition de prendre une marque réputée.

Si vous manquez de place, il existe aujourd'hui des panneaux monocristallins haut rendement qui vous permettront de gagner jusqu'à 20% d'énergie en plus par m² installé. Contactez-nous pour un conseil de sélection.

Combien de panneaux solaires ?

Plusieurs options s’offrent à vous

1 : Effaçage de la consommation résiduelle : Il s’agit là de poser de quelques panneaux qui vont couvrir votre consommation constante dans votre habitation on parle ici de générateurs de 250 à 750Wc soit 1 à 3. Cette option est à privilégier pour minimiser votre temps de retour sur investissement c'est celle qui représente la meilleure pertinence économique. Mais attention, cela ne couvrira pas tous vos besoins !

2 : Optimisation de l’autoconsommation par décalage des charges : Cette option est à considérer dans la mesure où il vous est possible de programmer vos consommateurs (principalement le chauffe-eau) lors de génération de surplus solaire (entre 11h et 14h) ici on parle de générateur de 750 à 1 500 Wc soit 3 à 6 panneaux, parfois cette optimisation est déjà en place par exemple, si vous bénéficiez de tarif préférentiel (heures creuses) en milieu de journée et que votre chauffe-eau est programmé pour fonctionner pendant ces heures. Des équipements supplémentaires permettent une gestion intelligente de la consommation tels que : (Indepboxpower, immerSUN, etc…), mais ajoute un coût et augmente le temps de retour sur investissement.

3 : Stockage de la production : Ce type d’installation consiste à stocker l’énergie produite non consommée dans un stockage énergétique de type batterie chimique (plomb ou lithium). Le nombre de panneaux à installer est à définir en fonction de vos besoins, généralement il s’agit de générateurs de 1 500Wc à 3 000Wc soit 6 ou 12 panneaux. Cette option bien alléchante est de loin la plus onéreuse et n’est actuellement pas rentable aux conditions actuelles en France, le temps de retour sur investissement dépassant largement la durée de vie des batteries. Il faudra également prendre en compte qu’une partie de l’énergie sera perdue par le rendement de conversion électrique vers chimique lors du stockage et chimique vers électrique lors de la restitution. C'est par contre la seule solution qui vous permet de couvrir intégralement vos besoins électriques à partir d'un générateur photovoltaïque.

4 : Vente du surplus : Dans ce cas de figure il est souvent préconisé de couvrir 60 à 80% de la toiture, le nombre de panneaux dépends alors de la surface disponible, le surplus est toutefois racheté à des prix généralement inférieurs aux prix d’achat soit 6c€/kWh réinjecté, contre 15,6c€/kWh facturé par le distributeur, dans ce type de cas il est parfois préférable de se tourner vers un contrat en vente totale de la production sans possibilité d’autoconsommation avec des tarifs de rachat de 23c€/kWh pour des générateurs jusqu’à 9 000Wc. Ces tarifs sont en baisse constante.

Onduleurs

L’onduleur star de l’autoconsommation est sans conteste le micro onduleur d’Enphase. Il permet de limiter les risques aux personnes avec des tensions inférieures à 50V DC. Il vous fera également économiser l’achat d’un coffret de sectionnement DC. Il est évolutif, vous aurez donc la possibilité de rajouter des panneaux solaires si vous le souhaitez.

Système de montage

Des rails en aluminium pour une pose en surimposition restent le choix le moins cher et le plus robuste. Les avantages sont multiples : pas de détuillage, pose facile, évolutif… Il en existe cependant plein d'autres, en toiture, en verrière, carport, au sol, sur toit terrasse... N'hésitez pas à nous consulter.

Disjoncteur de protection

La norme NFC 15100 doit être respectée dans la mise en œuvre de votre système. N'oubliez pas de prévoir un disjoncteur différentiel en sortie d'onduleur

Centrale de mesure

Cet équipement dans le cas d’Enphase est optionnel, à condition que votre installateur vous préprogramme les µonduleurs.

Cependant, ne pas avoir d'outil de suivi de la production sur un système en autoconsommation, c'est un peu comme conduire une voiture sans compteur de vitesse. Cela fonctionne mais vous ne saurez pas vraiment si cela fonctionne correctement. en fonction du matériel choisi, il existe de nombreuses options de suivi. Nos techniciens sont là pour vous aider à sélectionner celui qui vous conviendra le mieux.

Les centrales de mesures les plus avancées permettent même de contrôler votre consommation en même temps que votre production

Éviter le superflu

L’achat d’options aura dans tous les cas un coût supplémentaire et augmentera votre temps de retour sur investissement. Si votre objectif est de minimiser ce dernier évitez donc le superflu



Sources


Les Echos : L’autoconsommation d’électricité prête à décoller 13/02/2017 (Anne FEITZ)

Legifrance : Ordonnances n° 2016-1019 du 27 juillet 2016 relative à l’autoconsommation d’électricité et n° 2016-1059 du 3 août 2016 relative à la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables et visant à adapter certaines dispositions relatives aux réseaux d’électricité et de gaz et aux énergies renouvelable

PVGIS : Potentiel solaire en France (kWh/kWc)

Šúri M., Huld T.A., Dunlop E.D. Ossenbrink H.A., 2007. Potential of solar electricity generation in the European Union member states and candidate countries.Solar Energy, 81, 1295–1305, http://re.jrc.ec.europa.eu/pvgis/
Huld T., Müller R., Gambardella A., 2012. A new solar radiation database for estimating PV performance in Europe and Africa.Solar Energy, 86, 1803-1815

EDF : Grille tarifaire tarif bleu 6kVA et 9kVA



SE CONNECTER
ACTUALITÉS
24/08/2017
Fourniture pour une installation en autoconsommation de 1Kwc avec 4 panneaux Axitec Black Premium, Système Enphase et Structure inclinable dans la Loire

ERM Energies votre partenaire pour vos projets Autoconsommation.
27/07/2017
Suivez la mini-série de M. David BOUGIO société Energies d'ici sur la réalisation d'une rénovation d'un site isolé dans les pyrénées-orientales
ERM Energies votre partenaire projet.
20/02/2017
Installation d'un MP2U en Arabie Saoudite décliné ici avec son extension PV et un système de refroidissement le MP2U alimente un ZephIR Z300.


20/09/2016
Réalisation d'un projet hybride hyrdolien, solaire avec Eco-cinetic au Congo dans le village rural de Moulenda.


Voir plus...